TL;DR: LISEZ-MOI D'ABORD : Un aperçu d'Obnam

Vous n'aurez certainement à lire que ce chapître.

Ce chapitre donne un aperçu rapide des parties les plus importantes d'Obnam. Le reste de ce manuel n'est qu'une version plus approfondie de cette page. Vous devriez commencer par lire ce chapître puis prétendre avoir tout lu ; et tout le monde vous regardera avec admiration en soirée. Je vous assure, personne d'autre n'aura lu l'ensemble et il n'y aura donc aucun risque de vous faire prendre.

Configuration

Obnam ne nécessite pas de fichier de configuration. Vous pouvez tout faire en utilisant les options en ligne de commande. Toutefois, vous pouvez utiliser un fichier de configuration : enregistrez le sous ~/.obnam.conf et écrivez-y ce qui suit :

[config]
repository = sftp://votre.serveur/home/votreutilisateur/sauvegardes/
log = /home/votreutilisateur/obnam.log

En créant un fichier comme dans cet exemple, vous n'aurez pas à répéter les options à chaque fois.

Vous souhaitez probablement activer les logs. Ainsi, si Obnam rencontre un problème vous pourrez y retrouver toutes les informations nécessaires pour le régler.

Première sauvegarde

Votre première sauvegarde sera plutôt imposante et prendra un bon moment. Une longue sauvegarde peut crasher, mais ce n'est pas un problème : Obnam fait des checkpoint tous les 100 Mb.

obnam backup $HOME

Sauvegardes incrémentales

Lorsque vous avez fait votre première sauvegarde complète (possiblement par étapes), vous pourrez sauvegarder tout changement en lançant encore Obnam :

obnam backup $HOME

Cela sauvegardera tous les nouveaux fichiers, et ceux qui ont changé. Il enregistrera aussi la liste des fichiers supprimés depuis la dernière sauvegarde.

Vous pouvez exécuter Obnam autant de fois que vous le souhaitez. Seuls les changements depuis la sauvegarde précédente sont enregistrés.

Plusieurs clients dans un dépôt

Vous pouvez sauvegarder plusieurs clients dans un seul dépôt en spécifiant l'option --client-name= lorsque vous exécutez le programme. Les ensembles de sauvegardes seront maintenus séparés, mais les données dupliquées seront partagées par tous.

Effacer de vielles sauvegardes

Il est possible que votre dépôt de sauvegarde occupe tant de place que vous soyez obligé de supprimer quelques vielles générations de sauvegarde. L'action Obnam correspondante est forget :

obnam forget --keep=30d

Cela maintiendrait les sauvegardes des 30 derniers jours calendaires, comptés depuis la date de la dernière sauvegarde (pas la date actuelle). Si vous sauvegardez plusieurs fois par jour, seule la dernière génération du jour est conservée.

Toute donnée qui appartient à une génération restera sur le dépôt. Toute donnée qui est uniquement dans les générations supprimées est détruite.

Restauration des données

Espérons que vous n'ayez jamais besoin de cela, mais tout l'intérêt des sauvegardes et de pouvoir les restaurer en cas de désastre.

obnam restore --to=/var/tmp/my-recovery $HOME

La commande ci-dessus va restorer tout votre home dans /var/tmp/my-recovery, à partir de la dernière génération de sauvegarde. Si vous avez juste besoin de répertoires ou fichiers spécifiques, vous pouvez utiliser ceci à la place :

obnam restore --to=/var/tmp/my-recover $HOME/Archive/receipts

Si vous ne parvenez pas à vous rememorer le fichier dont vous avez besoin, utilisez obnam ls :

obnam ls > /var/tmp/my-recovery.list

Cela redirigera les contenus des générations de sauvegarde, dans un format similaire au ls -lAR. Enregistrez-le dans un fichier et jetez un coup d'oeil. (c'est une commande plutôt lente c'est pourquoi il est pluspratique de l'enregistrer dans un fichier)

Utiliser le chiffrement

Obnam peut utiliser GnuPG pour chiffrer les sauvegardes. Pour activer ceci, vous devez avoir ou créer une clé GPG puis configurer obnam pour l'utiliser :

[config]
encrypt-with = CAFEBABE

Ici CAFEBABE est l'identifiant de clé pour votre clé, telle que GPG la connaît. Vous devez avoir gpg-agent ou un programme équivalent configuré, car Obnam n'a pas la possibilité de vous demander ou configurer votre passphrase.

Après cela, Obnam chiffrera et déchiffrera automatiquement les données.

Notez que si vous chiffrez vos sauvegardes, vous devrez sauvegarder votre clé GPG d'une autre manière. Sans elle, vous ne pourrez récupérer aucun fichier depuis une sauvegarde Obnam. Aussi, vous ne pouvez pas vous contenter de cette sauvegarde pour conserver la clé GPG elle-même. Sauvegardez votre clé GPG ailleurs et assurez-vous que votre passphrase est suffisament forte pour résister à une attaque par force brute hors-ligne. Rappelez-vous que si vous perdez votre clé GPG, l'ensemble de vos sauvegardes chiffrées devient totalement inutile.

Si vous activez le chiffrement après avoir déjà fait des sauvegardes, vous devez recommencer avec un nouveau dépôt. Vous ne pouvez mélanger des données chiffrées et en clair dans le même dépôt.

(Il existe tout un ensemble de commandes Obnam pour administrer le chiffrement. Vous n'aurez pas besoin d'elles, à moins que vous ne partagiez un même dépôt entre plusieurs machines. Dans ce cas, vous devriez lire le manuel.)